Pôle Santé de Gignac, un atout de plus pour une ville du Cœur d’Hérault qui sait se rendre incontournable

La Communauté de communes de la Vallée de l’Hérault organisait ce 10 juillet à Gignac une journée « Prévention Santé », avec le concours de Languedoc Mutualité. L’après-midi, des conférences étaient données en salle du Conseil communautaire, essentiellement par des médecins et représentants de la clinique Beau Soleil,  en même temps que des stands d’information étaient présents dans le « Village Santé », et c’est en début de soirée qu’a été présenté le nouveau « Pôle Santé de Gignac ».

La robotique promet un bel avenir à la médecine, et surtout aux patients, mais j’avoue que la présentation du petit robot d’aide à la personne âgée à domicile, Peeper, ne donne pas envie de vieillir …

Le président de la CCVH, Louis Villaret, a rappelé la genèse de ce projet, qui va réunir les généralistes de Gignac et accueillir des spécialistes (entre autres de la clinique Beau Soleil), et pour lequel l’EPCI qu’il préside met à disposition le foncier sur la zone d’activité Cosmo. Pour le représentant de Languedoc Mutualité, Gignac se situe dans la continuité territoriale de la clinique Beau Soleil, et son établissement apportera à ce projet un savoir-faire, la complétude de l’offre médicale et une offre de santé à caractère mutualiste, c’est à dire avec le tiers-payant et en secteur 1 (sans dépassement d’honoraire). Le représentant de FDI rappelait en introduction un partenariat ancien avec la CCVH (depuis 1987), et un avenir naissant sur la commune de Gignac (cf. résidence le Carignan pour 35 logements locatifs).

FDI va réaliser un bâtiment en R+2 de 2700 m2, avec 20 locaux de 40 à 250 m2, à acheter ou à louer. L’investissement est de l’ordre de 5,2 M€, le permis de construire sera déposé au troisième trimestre 2019 et la livraison est prévue pour fin 2020, tout début 2021.

Pour le maire de Gignac, Jean-François Soto, ce projet va offrir un accès à des soins de qualité, et il s’intègre dans le développement du Pays Cœur d’Hérault (cf. SCoT) ; et il a discrètement révélé que demain des plateaux techniques pourraient venir s’ajouter à l’offre de consultation des spécialistes de Languedoc Mutualité. Mais c’est aussi un projet de plus pour le développement de Gignac, qui connaît une croissance démographique de +200 habitants par an (idem pour la ville voisine de St-André-de-Sangonis). Et le maire de Gignac de préciser que ce sont 250 M€ qui auront été investis sur sa commune en 6 ans, et en comptant toutes les contributions publiques et privées, avec notamment le nouveau lycée, le centre de formation du SDIS et le parc Cosmo.

La réussite du maire de Gignac, c’est de savoir mobiliser des investissements partenariaux sans sacrifier à certains principes, et ici à l’esprit mutualiste de fraternité.