Revitalisation des bourgs centres, le maire de Paulhan offre des tribunes politiques à son insu

Pour conduire le projet de redynamisation du centre-ville de Paulhan, et dans la continuité de l’opération Bourg-Centre lancée par la Région sur la période 2018-2021, le maire Paulhan avait créé un comité consultatif en avril 2018, avec 6 élus du conseil municipal et 6 personnes de la société civile. Ce comité a d’abord travaillé sur le dossier de la Région, en coordination avec le Syndicat de développement du Pays Cœur d’Hérault et du Cabinet Traverse qui accompagne les communes du Cœur d’Hérault éligibles au dispositif régional. Pour conforter sa réflexion, la commune avait adhéré en avril 2018 à l’association des Centre-ville en mouvement, espace de ressources et d’expertises. Puis le comité consultatif s’est donné pour mission d’aller un peu plus loin que le cadre de cette opération régionale, vers un horizon 2040, et sur des axes économiques, locaux et sociaux. Et c’est dans ce contexte-là que le comité consultatif a décidé d’inviter Patrick Vignal, président de l’association Centre-ville en mouvement, mais accessoirement aussi député LREM de l’Hérault. Or, n’étant pas sur le territoire de sa circonscription, le député Vignal s’est attaché la présence de Philippe Huppé, député de la circonscription de Clermont-l’Hérault. Voilà, le tableau est simple et sans motif de quelque polémique que ce soit …

Patrick Vignal au micro

Personnellement, j’avais démissionné du comité consultatif le 1er octobre, car trop confiscatoire de démocratie locale à mon goût, et je n’ai été informé de la venue des deux députés que ce jeudi 8 novembre, c’est à dire la veille. Le maire et l’un de ses adjoints ont distribué un tract sur le marché, ce tract qui venait trop tard et qui escamotait les réalités.

Tract public d'invitation

Ce tract escamote une première réalité, c’est le fait que c’est le comité consultatif qui est à l’initiative de l’évènement et que le cadre de la réunion publique est trompeur ; on y voit la venue de deux présidents d’association, mais qui sont surtout deux députés LREM de l’Hérault. Et puis l’autre réalité escamotée, c’est celle des partenaires dont les logos apparaissent sur le tract.

Prenons les, les uns après l’autre, ils sont des partenaires fortement impliqués dans la revitalisation de notre centre-ville. D’abord l’Etat, qui finance nos investissements (DETR, DISL, …), mais dont les services apportent un support technique très précieux ; ça a été le cas de la DRAC pour la bibliothèque, mais aussi l’architecte des bâtiments de France pour le cimetière et pour la chapelle Notre-Dame-des-Vertus. La Région accompagne la commune au travers de ses opérations ou de ses appels à projets, et l’opération Bourg-Centre en est le témoignage. Le Département est un partenaire du quotidien, et il ne faut pas oublier par exemple le projet de déploiement du très haut débit qui verra d’ici 2022 la fibre optique à nos portes ; pour les commerçants, pour les professions libérales et pour les artisans du centre-ville, le très haut débit numérique leur permettra d’offrir des services inexistants aujourd’hui. Par ailleurs, les élus de la Région et du Département se rendent sans cesse disponibles pour monter un dossier ou pour faire avancer un projet. La Communauté de communes du Clermontais n’est pas en reste ; elle a attribué une aide de 12 500 € à l’association des commerçants de Paulhan, justement pour faire vivre le centre-ville. Et puis elle a créé le poste de chargée de mission « commerce et artisanat », confié depuis ce lundi 5 novembre à Amélie Labarrière, qui va travailler en priorité sur la revitalisation des centres bourgs, plus précisément sur Clermont-l’Hérault, Paulhan, Canet et Aspiran. Je n’oublie pas non plus le Pays Cœur d’Hérault, dont les missions et dont les aides recherchées auprès de la Région mais aussi de l’Europe et de l’Etat (cf. Contrat de ruralité) contribuent aux investissements des communes pour leur centre-ville, et qui élabore le SCoT, pierre angulaire de la planification urbaine de nos 77 communes.

Il aurait été opportun que la rencontre publique de ce soir à Paulhan réunisse quelques-uns de ces partenaires-là, car ils ont aussi des analyses, des avis et des propositions à faire ; ils ne sont pas que des porte-monnaie. Ainsi, en sortant de la salle des fêtes de Paulhan ce soir, nous avions entendu des analyses, des avis et des propositions d’un parlementaire, mais nous aurions aussi pu recevoir un chercheur, un sociologue ou un urbaniste.  Chacun des participants en tirera évidemment profit pour sa propre réflexion, mais je reste néanmoins sur le constat que les députés LREM ont tiré la couverture à eux, alors que les autres partenaires techniques et financiers nous sont bien plus précieux.

Les députés LREM Huppé et Vignal à côté du maire de Paulhan, Claude Valéro

Le déroulement de la soirée a lui-même été un escamotage, car le comité consultatif aurait dû présenter au préalable l’état de ses travaux, les deux parlementaires apportant ensuite un éclairage externe. Mais le maire de Paulhan avait placé cette journée sous un angle politique, dont il ne maîtrise par contre pas tous les codes. Je me souviens que dans une démarche du même ordre, il avait reçu Rama Yade à Paulhan fin janvier 2015 pour une conférence sur la ruralité, avec sur scène les anciens maires UMP de Lodève et de Millau, Robert Lecou et Jacques Godfrain. Déjà qu’un lien entre Rama Yade et ruralité n’est pas évident à faire (et la réunion l’a illustré), mais elle était surtout là pour apporter un soutien à un autre adhérent UDI local, à savoir Alain Mora, dans la perspective de l’élection départementale de mars 2015.

Rama Yade, le 27 janvier à Paulhan pour une conférence sur la ruralité

Evidemment, ce soir-là comme ce vendredi soir, le maire de Paulhan affirme ne faire tout ça que de façon apolitique, pour nourrir des réflexions et pour l’intérêt de la commune ; il offre ainsi des tribunes politiques à son insu, et il s’étonne après cela que ça fasse des vagues …

Cet article a 1 commentaire

  1. Merci pour cet éclairage ,

Laisser un commentaire

Fermer le menu