Un réchauffement climatique perceptible

Cet été aura été très chaud, voire caniculaire, et c’est le climat qui est mis en cause dans ces aléas météo ; souvenons-nous des épisodes neigeux à la fin du printemps. Les annales climatologiques et hydrologiques du Département de l’Hérault apportent des précisions intéressantes sur l’évolution du climat.

Pour les mesures de température proches de Paulhan, la station Météo France de Pézenas permet de produire le graphique suivant :
Evolution de la température, Station de Pézenas, 2007-2017

Il témoigne d’une augmentation constante du nombre de jours où la température dépasse 25° (de 140 à 170 en tendance sur la période 2007-2017), et en même temps une baisse du nombre de jours où il fait moins de 0° (de 40 à 20 jours). La météo s’adoucit, avec presque plus aucun jour dans l’année où la température descend en dessous de –5° et un peu plus où elle dépasse les 30 °, mais c’est la Terre qui chauffe.

Du côté des précipitations, c’est la station de Canet qui apporte les données les plus proches de Paulhan :
Evolution de la pluviométrie, Station de Canet, 2007-2017

Il y a en tendance sur 2007-2017 environ 83 jours de pluie par an, mais la quantité de pluie augmente sensiblement, témoignant que les épisodes pluvieux sont plus importants quand ils surviennent.

Le gouvernement a abandonné la lutte contre le changement climatique, et il revient aux collectivités locales de s’y adapter. Car ce n’est pas +2° à l’horizon 2100 qui se profile, mais plutôt +4° !

Pour faire face aux canicules estivales, il faut isoler les bâtiments publics et favoriser l’isolation des logements et des bureaux. Pour l’eau d’irrigation il faut étudier la création de retenues collinaires ; pour l’eau potable, rare l’été, il faut instaurer un tarif climatique.

Laisser un commentaire

Fermer le menu